Longue absence sur ce blog...mon dieu, mon dieu il est temps d'actualiser un peu et de reprendre le cours de mon périple américain!

6ème jour, je suis à peu près à la moitié de mon voyage, il est grand temps de faire une pause culturelle!

Après avoir passé quelques mois au fin fond des Etats Unis, avoir cottoyé les boutiques souvenirs d'arts des natifs américains et avoir en tête les histoires de cowboys et d'indiens du far west, il était grand temps de m'intéresser de façon un peu plus détaillée aux peuples originaires vraiment de la région.

J'ai justement entendu parler du "walnut canyon monument". Il s'agirait de sorte de maisons troglodytes, à même la roche des pentes abruptes d'un canyon. C'est pas trop loin, donc petite location de vélo et me voilà partie.

En chemin, je croise quelques petits panneaux qui me prettent à sourire. La fameuse communauté "flagnaz", une église ratachée à Nazareth appartenant à la ville dans laquelle j'étais : Flagstaff. Le nom FLAGNAZ est donc tout à fait logique, mais lu par des français ça fait vraiment naze... :)

blog20FlagNaz Community, prononcé à la française ça ressemble à une mauvaise blague ^^

On my way to the Walnut Canyon Monument, I found this board which sounds very funny as a french! Actually in my mother tongue, Naz means "really bad, almost stupid".

Et puis en continuant, me voilà à Fairview! Pensée immédiate pour cette série mythique : Desperate Housewives!

blog19Nom mythique et référence de série, c'est ce que je retiens des USA!!

Impossible to not think to this famous serie "Desperate Housewives", when I saw the Fairview signboard!

Je rejoins ensuite les routes de campagne traversant de ci, de là des ranchs, des champs, des forêts. Enfin bref le grand espace américain comme je l'aime.

blog18

blog2

blog17

blog16Pur bonheur à la traversée de cette campagne, mais attention aux routes "primitives" qui apparament de sont pas trop entretenues.

Crossing ranches, fields and country roads, this is all what I like to do during my hollidays! But take care of the "primitive roads", a little bit shaking roads :)

Une fois mon but atteind (le fameux canyon), je continue à pied pour découvrir un peu plus en détails. Le premier sentier que j'empreinte, propose une ballade au milieu d'un espace naturelle avec des petits panneaux explicatifs concernant les plantes et les arbres que l'on peut voir. Ici la faune et la flore est vraiment différente de ce que je connais, c'est donc l'occasion de profiter de cette nature tout en apprenant les bienfaits et les spécificités qu'en retirent les natifs américains.

blog11

blog12

blog13

blog14

blog15Le canyon, ses fleurs, son espace naturel, et ses paroies blanches

The canyon with its flowers, its natural's space and its white walls!

Puis je découvre enfin l'accès au sentier qui me conduira aux fameuses habitations troglodytes. Mais avant celà, le temps que la petite averse se passe, j'ai accès au petit musée, qui explique qui étaient les peuples vivant dans cette zone. Enfin me voilà éclairée sur les indiens du coin! Je décrouvre que ces habitations ne sont pas préhistoriques (comme je l'imaginais à la base), mais qu'elles datent en fait de l'époque qui correspondrait pour nous au moyen âge.

Armées de ces informations, je pars à l'assaut du canyon et de ses maisons. A peine visible au premier coup d'oeil, une observation un peu plus approfondie révèle en fait des centaine de petite maison. Les habitants utilisaient en fait les creux naturels de la paroie, y ajoutaient juste un mur en pierre pour fermer et l'habitation était faite. Simple et efficace, il fallait juste ne pas avoir trop le vertige.

blog3

blog4

blog5

blog6

blog7

blog8

blog9

blog10Une architecture simple, des panneaux explicatifs clairs, et au cours de ma ballade je découvre une partie de l'histoire que j'ignorais jusque là.

Simple architecture, clear and understable boards, and along my way I discover a part of history that I ignored before!

Ravie de ma journée culturelle, je prends le chemin du retour, et petite anecdote : au retour, quasiment arrivée à destination, j'empreinte la célèbre Route 66, et bam, mon pneu qui éclate. Voilà donc comment j'ai appris à poser une rustine, sur une des routes les plus célèbre du monde! Je ne suis pas prête de l'oublier! Par chance cette petite mésaventure est survenue juste devant un magasin de vélo, j'étais donc bien entourée pour mon apprentissage de réparation :)

blog1La route 66, celle là je n'aurais pas pu la louper!

The famous road 66, that I couldn't miss! Maybe because it's mythic, or maybe because I broke my tire on this road... :)